BelgoLudique XXIII

Les Bronzés Savent Pourquoi
Mise à jour: 29 oct 2022

Belgo XXIII : Les Bronzés (aux skis) Savent Pourquoi

Ça y est !

J'ai participé aux légendaires Belgoludiques ! En l'occurrence, les 23èmes du nom.

A ma grande surprise, je n'étais pas le seul newbie, nous étions plusieurs nouveaux. Bizutage, me direz-vous ? Que nenni ! Chaleureusement conviés à toute table, que ce soit de jeu ou de repas.

A propos de repas, c'était carrément les pieds sous la table, rien à faire, pas de corvée de pluches ni même de petite main de cuisine. Royal !

De fait, l'ambiance générale était conviviale, très cordiale voire amicale (les amis des amis devenant des amis). Il y avait plusieurs professionnels, du coup j'ai même testé deux prototypes (quoique ce ne soit pas trop mon goût - la dernière fois avant cela c'était un test de prototype de Race for the Galaxy, rien que les pictos sans aucune illustration, vraiment, je n'en redemande pas).

Et donc j'ai joué. Beaucoup. Du matin au soir. Pas trop durant la nuit car, probablement en raison de la durée du séjour, les joueurs ne restaient pas tellement aux tables à des heures très avancées : mieux vaut être en bonne forme le lendemain pour mieux profiter de la prochaine journée de jeux.

J'ai joué à toutes sortes de jeu. De la roulette russe (en jeu de cartes, rassurez-vous) à l'interrogation sur les dates de naissance, de mort, et de durée de vie de personnages célèbres, en passant par des jeux du style eurogames comme Tiletum.

J'ai pu découvrir le dernier jeu de Uwe Rosenberg (je suis fan de cet auteur). Parmi les trucs, disons bizarres, j'ai joué à Cat in the Box (j'ai bien compris l'idée du titre, par contre, je n'ai pas trop compris l'essence du jeu - je n'ai gagné aucune partie). J'ai adoré jouer à Mind MGMT (une sorte de Scotland Yard déviant). J'ai aussi joué à Oak, un jeu de druides - normal pour un breton (et le père de mon meilleur ami est lui-même druide).

C'est un joueur allemand, parfaitement francophone, qui m'a ramené à Aix-la-Chapelle (prélude à un long retour vers Rennes), et, en route, il m'a confié comment les Allemands caractérisaient cette région : "le renard dit bonjour au lapin".

Naturellement, j'espère pouvoir remettre ça pour les prochaines Belgoludiques, 24èmes du nom, en Mai 2023.

Philippe Besnard (2022)