BelgoLudique XXIII

...
Mise à jour: 10 sept 2022

Belgo XV : Justin Bieber Sait Pourquoi

Bon sang, quelle aventure que ce BelgoLudique! Cinq jours à jouer (beaucoup), à boire (pas mal… très bien, l'Orval!), à manger (très bien) et à dormir (trop peu!)… De retour à la maison, j'étais encore plus explosé que Justin Bieber. Explosé mais heureux!

Je connaissais, peu ou prou, nombre de participants. J'ai été content de les revoir… et encore plus de découvrir de nouvelles têtes… toutes pleines de meeples.

Et des meeples, il y en avait! De toutes les couleurs, accompagnés de cartes, de dés ou même de cubes en bois. Je m'en suis donné à cœur joie. Et si, comme à mon habitude, j'ai perdu toutes mes parties, j'ai pris beaucoup de plaisir à goûter les meilleurs crus 2013, voire à « prototester » les délices de demain! Au passage, j'en profite pour remercier une nouvelle fois ceux qui ont testé l'extension de Bruxelles 1893 et m'ont apporté nombre de retours intéressants.

Les Belgos, c'est avant tout une bande de potes qui se réunissent annuellement, dans une ambiance chaleureuse et conviviale, autour d'une table (de jeu, cela va sans dire).

Mais ce fut aussi l'honneur, en ce qui me concerne, de me faire lamentablement écraser – ludiquement parlant, je vous rassure - par le grand Philippe Keyaerts et d'admirer - chose rare, je vous assure - la magnifique chevelure de Frédéric Moyersoen.

Ceci dit, pour cette édition, parmi tous les présents, l'invité d'honneur fut, incontestablement, le soleil! En ce début mars, jouer durant des heures à l'extérieur, légèrement vêtu,… il n'y a qu'aux Belgos qu'on peut faire ça!

L'organisation fut impeccable (j'ai même eu droit à une chambre sans ronfleur!), le personnel de cuisine et d'entretien bien sympathique, comme le sont les gens du coin (et je ne dis pas ça parce que je suis moi-même originaire de la région).

Mais le Belgo, c'est encore plus que cela: c'est Philosophie et Poésie à l'état pur. Car, comme l'a si justement fait remarqué un habitué des Belgos, éditeur à l'électroencéphalogramme variable que je ne nommerai pas : « On a tous une raie au milieu! ». Et ça, Justin Bieber ne sait pas pourquoi.

Bref, le Belgo XV, ce ne fut « que du bonheur! ».

Merci à toute l'équipe qui, à l'image de Manneke Pis, a prouvé une fois de plus que les p'tits belges savent prendre les choses en main!

Etienne E. (2014)