BelgoLudique XXIII

...
Mise à jour: 10 sept 2022

Belgo V : Les Vaches Savent Pourquoi

Une aube blanche éclaire une ferme protégée par une courbe de la Meuse. Peu de temps après, le silence de cette habitation est rompu par des bruits de douche puis par quelques pas incertains qui descendent les escaliers. Péniblement, le café coule dans les tasses et est bu par petites gorgées. Le chocolat est sorti et étalé sur quelques tartines. Une fois ces forces reprises, des regards sont échangés. Que fait-on, hasarde une voix? Un Game Of Throne, répond prudemment une autre?

Et ainsi commence une nouvelle journée du BelgoLudique V, à la Ferme du Chant d'Oiseau. Ces joueurs qui discutent maintenant devant des étagères remplies de boîtes apprendront plus tard que leur venue a précédé de seulement une ou deux heures la montée vers le lit salvateur d'autres participants qui ont passé la nuit à conquérir des empires, construire des chemins de fer, développer des usines ou bien à unir leurs forces contre Gorthaur le Cruel, alias Sauron lui-même!

De nouveau, ces rencontres ludiques furent un succès. Nous avons encore une fois grandi: cinq jours dédiés aux jeux de plateau, près de 250 nuitées et 520 repas chauds servis par une équipe de cuisiniers hors pair, et un nombre toujours croissant de sponsors. Les innombrables heures passées à discuter, à réfléchir, à organiser, à travailler, sont récompensées par la satisfaction de tous les participants (NDLR: enfin, on espère).

Cette édition était placée sous le thème du Western. Coyotes fut notre jeu d'introduction: tous affublés d'un bandeau à la Rambo et d'une carte avec un certain nombre d'Indiens, le but était d'estimer le nombre total de natives, sachant qu'un joueur pouvait voir toutes les cartes, sauf la sienne! La soirée Western, organisée lundi soir, fut constituée de deux Pits mémorables (plus de 40 personnes), d'un Animalia (20 paires d'animaux) et d'une version originale de Twister Move (rehaussée par la douce voix de notre speakerine préférée). Elle se conclut bien sûr dans les caves de la Ferme par une dégustation de Whisky et de chocolats belges (sachons respecter les traditions)!

Malheureusement, l'un des nôtres ayant oublié de se déguiser, nous avons dû sévir dans le plus pur respect des règles impitoyables de l'Ouest: le goudron et les plumes!

Côté découverte, deux jeux se partagent sans conteste la palme: il s'agit bien sûr de San Juan (la nouvelle version de Puerto Rico), et de Maka Bana. Le premier est une version simplifiée, plus courte et plus rapide, de son célèbre prédecesseur: toujours à la tête de plantations, vous devez les développer le plus rapidement en combinant judicieusement une série de bâtiments disponibles. L'originalité de cette version vient du fait qu'il n'y a plus d'argent ou de pions de bâtiment, mais que tout est remplacé par des cartes. Cela rend le jeu beaucoup plus fluide et rapide, mais sans doute au détriment d'une certaine diversité dans les stratégies possibles.

Maka Bana fut l'autre découverte de cette édition. Vous construisez sur une lointaine île du Pacifique des paillotes sur les plus beaux emplacements, mais vos concurrents n'hésiterons pas à vous bloquer en plaçant un grand totem sur l'emplacement probable de votre prochain coup. Ils peuvent même aller jusqu'à repeindre une de vos paillotes. Un très beau et très esthétique jeu de bluff.

De manière assez inattendue, un ancien jeu (deux ou trois ans) a refait surface durant ce week-end: Road and Boats. C'est un "grand jeu" (durée entre 6 et 8 heures), un jeu de développement. On récolte du bois en forêt, pour aller le transformer en planche à la scierie, etc. Particularité : les « usines » (scierie, carrière, mines,..) sont construites par un joueur, mais utilisables par tout le monde. Ce qui est essentiel ici, c'est la maîtrise des moyens de transport. Ce jeu a été joué au moins trois fois et a suscité des réactions très positives.

La plus grande originalité du week-end fut certainement le DVD d'enquêtes interactives, de Cédrick et de Philippe. Les joueurs incarnent de jeunes recrues de la Police et sont chargés d'élucider un mystérieux meurtre. Vu qu'il s'agit encore d'un prototype, je ne peux vous en dire plus ici (NDLR: excepté que Diggs est un gars très bien et qu'il est innocent ;-)

Nous avons aussi eu la chance de découvrir une version originale de Time's Up, réalisée par Cédrick et Thomas, et dont le thème était "Les Jeux" (surprenant, n'est-il point?). La version finale sortira en série limitée à Essen.

Merci à tous, et rendez-vous l'année prochaine, pour la 6è édition.
Bernard (2004).